Si vous rencontrez des problèmes de navigation, cliquez sur ce lien pour recharger la page...

Fonctionnaire Anonyme (nouvelle)

Diane PA

Quelques mots sur l'oeuvre

Fonctionnaire anonyme est en quelque sorte le cahier de vie d'une femme. Il rapporte aussi bien l'histoire intérieure de Charlotte que sa vision réaliste d'un monde professionnel et d'une machine administrative souvent impitoyables.
Plongée au cœur de multiples violences qui réveillent le traumatisme de son enfance, Charlotte parviendra-t-elle à aimer les autres, à s'aimer elle-même, à vivre l'amour et le sexe ? Quelle place restera-t-il pour l'amour ?
Aimer demeure au centre de son drame...

Enseignante de profession, Diane Pa pose dans cette oeuvre forte un regard douloureux sur l'institution scolaire ainsi que sur les solitudes qu'elle génère et quelle brasse avec indifférence. Fenêtres ouvertes sur la vie et l'imaginaire de l'auteur, des poèmes émaillent le récit d'autant de pensées, de souvenirs, d'espoirs et de regrets...

Quelques extraits 

 

Le croiseur est léger, très léger. Le coup de gîte en est plus fort.
L’oblique est accentuée.
Le triangle du bas-ventre de la femme vibre et se manifeste. Le ventre, centre des plaisirs, où se loge aussi la peur afin de masquer les délices possibles.
Ce tremblement, au cœur des entrailles, obscurcit la tête d’Emma.
Fixer le compas et tenir son cap.
Alors, il faut tirer des bords, border et serrer la voile. La proue s’enfonce toute raide, trace son sillon mouillé, éclabousse le flanc de la coque du bateau.
L’équipage manœuvre pour passer vent arrière, on le sent, ce vent, chatouiller le bas des reins, puis on lâche tout.
La bouche d’Emma mâchonne des mèches de cheveux envolées.
Les drisses fouettent le mât, frappées par le vent. Elles cinglent et claquent tout ce qu’elles touchent.
Laisse aller la grand-voile, laisse flotter la grand-voile, ça roule, roule encore, ah roule, puis tape, puis roule, puis tape encore.
Tant que nous marcherons ainsi, nous aurons roulis et tangage.

(Sortie en mer et ronds dans l'eau)

 

Crime sans poursuite

Soudain face à l’adolescente, il marcha
Sa vicieuse folie galopant dans la tête.
Elle courut en vain. De son corps il abusa
Car de son avis, l’inconnu se dispensa
Sauvagement, par terre, il la flanqua
Au sol fracassa l’innocence
Déchira la féminine apparence
Cri strident de l’enfant s’échappa
Mort ! Instant de misère
Implore ses prières
Surtout ne t’arrête pas.
Regardez la ! Cette fillette
Sa jeunesse tout en miettes,
Rampant à terre...
Il fuit peu fier.
De laisser derrière lui
Cette vie qu’il a détruite.

 

 

La page du minitel s’affiche. Une liste interminable de noms, prénoms, numéros de postes, adresses d’écoles défile. N’oublie pas ton mot de passe, c’est le jour du mouvement. Le mouvement départemental des instituteurs, institutrices et professeurs des écoles, on bouge et on change d’affectation.
La nouvelle école, le poste tant attendu s’affiche. Il est là sous les yeux de Charlotte. Charlotte est déçue. C’est son quatrième souhait qui est sorti de l’ordinateur. La machine à enregistrer les barèmes a tué ses espérances. Charlotte y croyait, pourtant, à son premier choix, l’école Jules Ferry, d’une réputation exceptionnelle. Ici la directrice tient sa place...
Mais voilà qu’une jeune collègue, jeune maman, jeune remplaçante, accumule les points et lui rafle la place.

 

Fonctionnaire anonyme, chapitre 1 - "l'installation"

Pour commander Fonctionnaire anonyme,

merci de nous adresser un bon de commande par courrier électronique.